Lancement du blog “aide à la conquête commerciale”

La volonté d’entreprendre serait-elle ressemblante à une montagne aux chemins escarpés ?

Le développement du chiffre d’affaires et des activités commerciales d’une entreprise, quelque soit sa taille ou son activité, dépend de sa capacité à conquérir de manière constante de nouvelles parts de marché et (ou) de nouveaux clients. Opération stratégique, la conquête clients peu aussi rapidement devenir assez coûteuse. Il faut donc optimiser les campagnes de prospection commerciale en visant le meilleur retour sur investissement.

La connaissance des consommateurs et des marchés reste le cœur de l’ensemble des stratégies de conquête et d’acquisition clients. Optimiser ces opérations, c’est augmenter le nombre de prospects transformés en clients et réduire ou limiter des coûts d’investissement.

Si cela semble ressembler à conquérir une montagne aux chemins escarpés pour certains décideurs-entrepreneurs, un accompagnateur peut véritablement s’avérer être utile.

Après 10 années d’expérience professionnelle passées comme commercial de terrain, s’octroyant un savoir-faire en conseil et vente de produits ou prestations de services (aussi bien en magasin qu’en entreprise et à domicile); après 4 années au sein d’une petite agence de communication en tant que superviseur opérationnel; après 8 ans d’expérience dans le domaine du télémarketing;
En 2006, Frédéric Hinix mit à la disposition de décideurs d’entreprises et de TPE ses conseils en stratégie commerciale. Cumulant les succès de conseils adaptés et personnalisés, Frédéric accompagne aujourd’hui des entrepreneurs dans leur stratégie de développement commercial en sélectionnant les outils nécessaires à l’augmentation de leur chiffre d’affaire.

Comme par exemple les dirigeant de cette entreprise, venus vers Frédéric lors d’une remise en fonte de leur site web : peu de visiteurs, peu de contacts générés, un rapport au ROI déplorable.

Ensemble, ils ont opté sur le travail nécessaire en terme de visibilité moteur de recherche en travaillant le référencement naturel du site, sans pour autant faire le travail d’un « référenceur ». Ce qui a permis d’alléger cette partie de l’enveloppe budgétaire.

En complémentarité du travail du web-master, Frédéric a su préconiser :

  • Le positionnement des éléments graphiques et rédactionnels,
  • Le contenu rédactionnel en lui même a entièrement été remis à plat, non seulement pour le site mais aussi pour l’ensemble de la documentation d’entreprise,
  • L’apport de deux outils permettant de canaliser le flux visiteurs. Ces deux outils permettant une meilleur inter-activité du site et donc un meilleur taux de transformation.

Aujourd’hui, cette entreprise génère 35 % de son chiffre d’affaire grâce à son site internet, alors qu’elle n’est pas positionnée « e-commerce », mais plutôt « e-prestation de service ».

Vous pourriez retrouver bien d’autres exemples sur le blog aide-a-la-conquete-commerciale.com.